Boulangerie

Le goût authentique

La boulangerie du village

Nous avons repris l’utilisation du fournil du village pour faire un lieu de communauté autour du pain, pour redonner le plaisir d’un pain naturel, sain, au goût authentique.

Une version nouvelle ouvrira au Printemps 2022.

Informations pratiques

. Horaires d’ouverture :

du lundi au vendredi
6h30 – 13h15 / 15h30 – 19h15

Samedi :
7h00 – 13h15 / 15h30 – 19h15

Dimanche et jours fériés :
7h00 à 13h15 / Fermeture

. Établissement accessible aux personnes à mobilité réduite

. Modes de paiements acceptés:

Visa, MasterCard, Amex, chèques, chèques vacances et espèces

NOS VALEURS

SAVOIR FAIRE
ARTISANAL
LEVAIN
NATUREL
FARINE
DE QUALITE
BEURRE
BRETON

NOS VALEURS

SAVOIR FAIRE
ARTISANAL
LEVAIN
NATUREL
FARINE
DE QUALITE
BEURRE
BRETON

Pains

Faire un pain au levain, c’est l’assurance d’avoir un pain au caractère propre

Viennoiseries

Le beurre s’ impose en tant que gourmandise pour nos viennoiseries

Pâtisseries

Saveur, goût et tradition en sont les maitres mots de nos pâtisseries de saison

Crêpes

Elaborées à la farine de sarrasin ou de froment, farines écrasées sur meule de pierre

Pains

Faire un pain au levain, c’est l’assurance d’avoir un pain au caractère propre

Viennoiseries

Le beurre s’ impose en tant que gourmandise pour nos viennoiseries

Pâtisseries

Saveur, goût et tradition en sont les maitres mots de nos pâtisseries de saison

Crêpes

Elaborées à la farine de sarrasin ou de froment, farines écrasées sur meule de pierre

"Aujourd'hui, nous voulons faire un pain plus sain, faire un pain plus vrai. " — Nicolas

Le pain, c’est pour nous une inspiration immense. Plus qu’un simple produit, un patrimoine, une culture, un symbole.

Faire du vrai pain, c’est un engagement de cohérence avec la mutation que nous opérons dans notre métier

Chaque pain ressemble à son époque et pendant trop longtemps, nous ne trouvions plus que du pain blanc, standardisé, aux qualités nutritionnelles médiocres, fait de produits artificiels, sans âme ni personnalité.

Refaire du bon pain, c’est revaloriser un métier, toute une chaîne de métiers. Nous souhaitons contribuer à notre échelle à redonner la fierté à des artisans de l’ombre, en voie de disparition et qui pourtant nous sont indispensables.

Le plaisir du goût du vrai pain

Refaire du bon pain, c’est réapprendre le plaisir du goût du vrai pain, le plaisir d’un croustillant, le plaisir d’un joli doré.

Redonner au pain ses lettres de noblesses a des vertus pédagogiques. Expliquer pourquoi veiller à l’équilibre du pain est bénéfique à l’organisme, pourquoi employer des farines moins raffinées, mieux identifiées, sans agents, sont plus digestes, pourquoi remettre en route un four à bois permet d’obtenir une meilleur croûte, pourquoi utiliser des farines issues de semences paysannes revalorise toute une chaîne de savoir-faire.

Refaire du bon pain, c’est choisir avec raison ce que nous voulons offrir à nos clients.

« Le Responsable » par exemple, c’est notre gâteau fait des brioches et des viennoiseries de la veille. Végétaliser la boulangerie nous permet également d’aller vers une nouvelle naturalité, en utilisant de plantes cueillies pas loin, comme la primevère ou la berce qui pousse dans les sentiers.

Le plaisir du goût du vrai pain

Refaire du bon pain, c’est réapprendre le plaisir du goût du vrai pain, le plaisir d’un croustillant, le plaisir d’un joli doré.

Redonner au pain ses lettres de noblesses a des vertus pédagogiques. Expliquer pourquoi veiller à l’équilibre du pain est bénéfique à l’organisme, pourquoi employer des farines moins raffinées, mieux identifiées, sans agents, sont plus digestes, pourquoi remettre en route un four à bois permet d’obtenir une meilleur croûte, pourquoi utiliser des farines issues de semences paysannes revalorise toute une chaîne de savoir-faire.

Refaire du bon pain, c’est choisir avec raison ce que nous voulons offrir à nos clients.

« Le Responsable » par exemple, c’est notre gâteau fait des brioches et des viennoiseries de la veille. Végétaliser la boulangerie nous permet également d’aller vers une nouvelle naturalité, en utilisant de plantes cueillies pas loin, comme la primevère ou la berce qui pousse dans les sentiers.