Philosophie

L'esprit aubergiste contemporain

“Nous progressons vers un nouveau type de lieu, un lieu de partage et d’inspiration, qui fait du bien à la société, avec beaucoup de joie et d’optimisme, on en a tellement besoin !” Solène

L’esprit aubergiste est toujours là. Bien-être, simplicité, sourire, esprit de famille. La joie de recevoir se retrouve dans chaque attention portée à nos visiteurs.

Si les voyageurs d’autrefois venaient ici pour un repas, un lit, un repos entre deux étapes, nos clients d’aujourd’hui viennent vivre une pause sur le chemin de leur vie moderne. Une expérience plus contemporaine, à la faveur de la nécessité de notre temps : raviver en soi le lien vital au monde vivant qui nous entoure, se reconnecter à la nature, retrouver le bon sens dans la simplicité et de l’authenticité des choses.

Chaque petit moment passé ici est habité par la conscience de renouer avec ce que notre environnement naturel et humain nous offre de meilleur, de la table à l’hôtel, du jardin au bistrot, du fournil aux chemins côtiers qui jalonnent nos alentours.

Nous avons la chance de vivre et travailler au sein d’un écrin naturel encore vierge, avec une faune et une flore d’une richesse exceptionnelle. Nous pouvons préserver et aussi collaborer, durablement, avec ce milieu qui est l’un des plus sauvages de France.

Apprendre à se régénérer grâce à la nature, à se nourrir grâce à la nature, à se soigner grâce à la nature, à créer avec elle des collaborations humaines vertueuses. Tout ici nous permet de rendre possible un écosystème durable.

S’inspirer de la force de la région, s’adapter à son époque, en relever les défis humains, comme l’a fait Jeanne-Yvonne en son temps : nous sommes en chemin vers un autre modèle.

Un modèle qui réinvente notre métier, repense notre entreprise, adapte nos bâtiments, crée de nouvelles collaborations, change nos habitudes, dans le but de réconcilier notre activité humaine avec l’équilibre de la planète.

“Nous progressons vers un nouveau type de lieu, un lieu de partage et d’inspiration, qui fait du bien à la société, avec beaucoup de joie et d’optimiste, on a en tellement besoin !” Solène

L’esprit aubergiste est toujours là. Bien-être, simplicité, sourire, esprit de famille. La joie de recevoir se retrouve dans chaque attention portée à nos visiteurs.

Si les voyageurs d’autrefois venaient ici pour un repas, un lit, un repos entre deux étapes, nos clients d’aujourd’hui viennent vivre une pause sur le chemin de leur vie moderne. Une expérience plus contemporaine, à la faveur de la nécessité de notre temps : raviver en soi le lien vital au monde vivant qui nous entoure, se reconnecter à la nature, retrouver le bon sens dans la simplicité et de l’authenticité des choses.

Chaque petit moment passé ici est habité par la conscience de renouer avec ce que notre environnement naturel et humain nous offre de meilleur, de la table à l’hôtel, du jardin au bistrot, du fournil aux chemins côtiers qui jalonnent nos alentours.

Nous avons la chance de vivre et travailler au sein d’un écrin naturel encore vierge, avec une faune et une flore d’une richesse exceptionnelle. Nous pouvons préserver et aussi collaborer, durablement, avec ce milieu qui est l’un des plus sauvages de France.

Apprendre à se régénérer grâce à la nature, à se nourrir grâce à la nature, à se soigner grâce à la nature, à créer avec elle des collaborations humaines vertueuses. Tout ici nous permet de rendre possible un écosystème durable.

S’inspirer de la force de la région, s’adapter à son époque, en relever les défis humains, comme l’a fait Jeanne-Yvonne en son temps : nous sommes en chemin vers un autre modèle.

Un modèle qui réinvente notre métier, repense notre entreprise, adapte nos bâtiments, crée de nouvelles collaborations, change nos habitudes, dans le but de réconcilier notre activité humaine avec l’équilibre de la planète.

Sur une terre où dominent les forces de la nature,
ce qui n’est pas authentique ne dure pas.

La vérité du Finistère est le socle
de notre épopée familiale depuis 1952.

Être vrai,
Comme notre maison.
Un vaisseau dressé face à l’océan sur un tertre de
granit, vigie exploratrice de notre époque, elle
ouvre nos consciences à l’urgence
environnementale.

Être vrai,
Comme l’âme de notre région.
De son tissage ancestral reliant l’humanité à la
terre, nous recréons des liens durables avec la
nature nourricière, source bienfaitrice d’une
alimentation vertueuse qui restaure
le corps et l’esprit.

Être vrai,
Comme les femmes et les hommes d’ici.
Artisans, paysans, artistes, thérapeutes,
métiers de main, métiers de bouche, métiers de
cœur, métiers de mer, ils œuvrent à nos côtés
pour un autre modèle de société inspiré
par la nature, respectueux de la nature,
amoureux de la nature.

Être vrai,
C’est oser de nouveaux lieux de Vie,
qui invitent toutes les générations à s’inspirer,
innover, déconstruire, réapprendre, expérimenter,
avec endurance, humilité, et construire une autre
réalité, dans le respect de l’humain
et de la planète, dans la vérité
du vivant !

Une prise
de conscience

Solène et Nicolas sont des voyageurs dans l’âme. Entraînés par la curiosité de découvrir le monde, comprendre ses diversités, s’inspirer des cultures et de leurs cuisines, ils ont passé du temps aux quatre coins de la planète, jusqu’au jour où le déclic est arrivé.

 

« Nous plongions beaucoup, et à chaque fois c’était encore plus de plastique autour de nous, encore plus de fonds marins sans vie, l’écœurement de voir ces mers et cet équilibre parfait détruit par la pollution ». Nicolas

 

Trop souvent le même constat de la dévastation des paysages au profit du tourisme irresponsable, de la destruction de la biodiversité, de la négligence envers l’équilibre fragile des sites naturels, de la pollution qui gorge les sols, des forêts qui s’effacent de la carte, et tout ce plastique dorénavant omniprésent dans la plupart des étendues marines… avec les conséquences dramatiques sur les conditions d’existence de l’humanité tout entière.

 

« Nous avons perçu cette fragilité de la nature, de la vie qui est entre nos mains et de la responsabilité de ce que nous en faisons. Nous avons pris conscience du sens de notre action et de notre pouvoir d’apporter une contribution à ce combat pour le monde vivant. » Solène et Nicolas

L'histoire d'une
rencontre

« Nous nous sommes mis en quête de talents pour nous accompagner dans cette quête de sens à donner à notre entreprise et nous avons rencontré Laetitia Debeausse, Corporate yogi – décoratrice. »

« Elle nous a permis de poser nos intentions et pousser loin notre vision. En apportant les clefs stratégiques dont nous avions besoin, nous avons ensemble défini des engagements et surtout les moyens réalistes et économiquement viables de les mettre en œuvre. Grâce à sa qualité d’écoute et d’analyse, nous avons pu à notre mesure, bâtir un projet qui nous ressemble, cohérent, sans jamais dévier de notre envie initiale. Une ligne de force et de cohérence avec laquelle nous avons ré exploré non seulement le sens de notre métier mais aussi comment l’incarner dans tout ce que nous faisons, à travers note lieu, nos offres, nos univers, mais aussi avec toute une communauté d’acteurs engagés que Laetitia et nous, avons invité dans le projet : Amélie Maison d’Art, Marion Graux, Jennifer …. 

Elle nous a aussi accompagné sur toute la partie décoration d’intérieur, en total cohérence et reconnexion avec notre terroir naturel et humain». 

 » Faire de La Butte un incubateur de talents, de néo-artisans au service d’une vision : transformer le métier pour mieux répondre aux enjeux sociaux et environnementaux de notre époque. Créer un lieu de vie pour concevoir l’approche sociétal de demain. Utiliser cet écrin naturel idéal pour innover par le Vivant. »  Laetitia Debeausse

Construire
un nouvel
imaginaire

Nous avons la chance de vivre et travailler au sein d’un écrin naturel encore vierge, avec une faune et une flore d’une richesse exceptionnelle. Nous pouvons préserver et aussi collaborer, durablement, avec ce milieu qui est l’un des plus sauvages de France.

Apprendre à se régénérer grâce à la nature, à se nourrir grâce à la nature, à se soigner grâce à la nature, à créer avec elle des collaborations humaines vertueuses. Tout ici nous permet de rendre possible un écosystème durable.

S’inspirer de la force de la région, s’adapter à son époque, en relever les défis humains, comme l’a fait Jeanne-Yvonne en son temps : nous sommes en chemin vers un autre modèle.

Un modèle qui réinvente notre métier, repense notre entreprise, adapte nos bâtiments, crée de nouvelles collaborations, change nos habitudes, dans le but de réconcilier notre activité humaine avec l’équilibre de la planète.

 

« Nous progressons vers un nouveau type de lieu, un lieu de partage et d’inspiration, qui fait du bien à la société, avec beaucoup de joie et d’optimiste, on a en tellement besoin ! » Solène

Un rôle
de passeur et
de connecteur

En contemplant la nature du Finistère et les paysages qui bordent La Butte, nous avons compris que les infinies nuances de gris étaient là pour faire encore mieux briller les talents qui s’en inspirent, et qui nous inspirent. Comme des éclats de lumières qui balisent notre chemin.

 

« Je n’invente rien, toutes les idées viennent en observant le littoral, les chemins, les forêts, la mer, le travail des artisans qui y sont reliés. » Nicolas

 

Nous allons à la rencontre des femmes et des hommes de la région qui ont envie de partager cette vérité du territoire, cette vérité à travers leurs produits, dont la passion de bien faire prédomine sur le profit.

A La Butte, nous menons cette quête en toute chose et en tout lieu. Ce qui nous amène à rencontrer des talents précieux, qui peu à peu génèrent toute une communauté autour de notre projet.

Nous interagissons tous dans la même direction et La Butte se meut au fil du temps dans son rôle de passeur.

Un passeur de liens et de connaissances qui ne se limite pas au local. Nos clients viennent de partout, d’univers extrêmement différents, parfois d’un monde urbain coupé du vivant.

Nous les reconnectons à des savoir-faire qui s’inspirent de la nature, à des métiers qui vivent avec la terre et la mer. De ces rapprochements, nous essayons d’éveiller les cœurs à un autre mode de vie. C’est en créant ces rencontres que notre enthousiasme grandit !

Un lieu humain,
d'émancipation
et de découverte

La Butte est un système de vie que nous élaborons au quotidien, à travers nos expériences et de nos apprentissages collectifs.

C’est une vie de maison, dans laquelle l’épopée familiale continue. Nicolas œuvre à la table étoilée, Erwan, son frère, gère le Bistrot. Tout l’écosystème évolue dans l’harmonie que Solène apporte à l’ensemble, elle en est le liant.

C’est également un lieu d’émancipation pour nos collaborateurs. En effet, nous pensons que l’intelligence humaine est catalyseur d’autonomie si nous lui donnons les chances de s’exprimer. Nous laissons à chacun sa spontanéité, sa curiosité, sa liberté de découverte par l’expérimentation. Et surtout dans la joie de créer quelque chose ensemble, comme en cuisine, où l’on revisite des recettes anciennes, mais en les adaptant au contexte de vie d’aujourd’hui et aux consciences alimentaires : on les allège, on les remet au goût du jour, on clarifie le beurre, on met moins de sucre, … ça peut prendre des semaines avant de trouver, puis un jour quelqu’un revient en cuisine avec l’idée qui fonctionne.

 

« Notre plus grande joie, c’est de voir des collaborateurs installer leur vie dans la région, s’y épanouir et s’y développer à travers La Butte. » Solène

 

Innover par le vivant c’est aussi s’approprier collectivement toutes les possibilités de se rapprocher du naturel. Une vraie dynamique s’est installée autour du jardin en permaculture, la brigade et le chef sont formés à la naturopathie, à la cueillette sauvage. Tout cela nourrit notre conscience et dans chaque détail nous essayons d’améliorer nos habitudes. Aller vers le zéro plastique, sortir du sous-vide en cuisine, utiliser de l’eau filtrée et redynamisée, supprimer les produits industriels, prioriser sur le local…

 

« C’est tout un système à déconstruire et réinventer, mais c’est possible ! » Nicolas

Transformer notre métier pour mieux répondre aux
enjeux sociaux et environnementaux de notre époque.

La Butte, un écosystème

Déployer
notre vision
et nos engagements

Agréger ces savoir-faire complémentaires, les accueillir dans un écosystème maison, nous a donné l’envie de pousser encore plus loin la démarche.

« On veut partager cette expérience pour montrer que d’autres peuvent aussi le faire, mais aussi pour échanger des pratiques et créer des synergies » Nicolas.

 

L’importance de faire entrer en résonance chaque lieu de La Butte avec la philosophie globale du projet est primordial, mais sans mettre en péril notre équilibre économique. Un challenge.

 

« Je crois tellement en ce projet collectif, c’est de notre devoir de le mener à bien malgré les difficultés, on ne peut pas tout faire du jour au lendemain, mais on accepte le chemin avec humilité » Nicolas

Notre hôtel
en est le
parfait exemple

Le bâtiment a été construit à une époque où notre secteur d’activité était très éloigné des préoccupations actuelles.

Comment apporter à cet établissement l’atmosphère intimiste d’une maison d’hôtes sans tout devoir transformer ? Comment le faire évoluer vers un bien être humain sain, responsable ? Comment en changer à la fois la forme mais aussi la philosophie de vie qu’il incarne ? …tout en respectant nos contraintes financières ? Avions-nous les moyens de cette ambition ?

Nous avons trouvé
les réponses sur le
chemin de la cohérence

Rester cohérent avec la philosophie de mutation de La Butte : faire évoluer dans le bon sens ce qui existe, plutôt que de faire table rase.

Ne pas succomber aux réflexes de la consommation qui incite à tout jeter pour tout racheter à neuf.

Assumer ce qui est là, ce qu’ont été nos décisions passées, ce qui nous est donné. En faire un levier d’action à d’autres fins, plus proches de nos convictions

Se transformer avec le temps,
étape par étape,
avec sens et conscience.

Ainsi, pour les chambres, nous avons pris le parti d’assainir d’abord notre écosystème, plutôt que de lancer de grands travaux. A travers notamment un des éléments stratégiques de tout établissement hôtelier : « les produits d’accueil ».

Nous avons travaillé sur le sourcing et sélectionné des produits cosmétiques avec une savonnerie locale qui utilise des plantes de la région aux vertus incroyables.

Tout est conditionné en vrac, dans d’élégants flacons, ou sous forme solide comme le shampooing issu d’ingrédients naturels comme le vinaigre.

Une véritable force créatrice
est née de nos propres limites

Elle a ravivé l’esprit familial qui régnait dans l’auberge d’antan, une maison chaleureuse et bienveillante dans laquelle il nous tient à cœur d’accueillir nos hôtes avec confort et bien-être.

Entre des meubles chinés et des objets de la région, sont nées deux tisaneries. On peut s’y détendre, consulter des livres et des revues en lien avec la philosophie de la maison. Ces espaces communs de convivialité et offrant des produits naturels sont en accès libre.

Chacun peut y trouver des cafés sourcés, des tisanes aux plantes médicinales, disponibles en vrac dans des céramiques bretonnes.

Plus de minibars dans les chambres, mais la joie immense de ne plus contribuer aux tonnes d’emballages plastiques individuels qu’ils généraient chaque année.

Incarner nos valeurs
dans notre quotidien
est plus important que de
rechercher une perfection illusoire.

C’est pourquoi nous remplaçons les choses une fois seulement qu’elles sont en fin de vie, comme les draps, les serviettes, les peignoirs, … qui seront renouvelés quand ce sera le moment, quitte à laisser encore quelques temps l’ancien logo de La Butte sur une partie du linge !

Il en va de même pour les écrans TV, ils sont encore en place jusqu’en fin d’usage, …mais cet équipement-là, nous ne le remplacerons pas. Chacune des chambres donne sur la baie de Goulven.

Immergés dans une des plus belles natures de France, nous invitons nos hôtes à nourrir leurs sens de tout ce qu’ils ne trouveront pas dans un écran : s’émerveiller des reflets de la lune sur l’océan, s’émouvoir de l’immensité des marées, respirer les vents qui balaient le tertre et portent jusqu’aux fenêtre de la chambre les odeurs mêlées d’écume et de bruyère…

Inviter l'art pour ouvrir les coeurs

Déployer
notre vision
et nos engagements

L’univers du vivant qui nous entoure est la source de notre inspiration pour créer l’atmosphère qui règne à La Butte, à travers les œuvres d’artistes.

Les pièces que nous sélectionnons évoquent à la fois la nature, ses couleurs, l’ambiance particulière, la beauté sauvage du site. Mais aussi la culture bretonne et ses mémoires ancestrales qui passent de génération en génération et infusent dans notre quotidien une énergie particulière, celle des dolmens, des druides, des traditions anciennes.

On y trouve des photos de vie d’antan qui offrent autre regard sur les générations précédentes, elles font le socle de notre humanité. Nous souhaitons revaloriser ces métiers artisanaux, ces métiers de main, qui ont été maltraités lorsque l’on a basculé dans l’industrialisation à outrance. Tout aujourd’hui nous invite à s’inspirer de ces savoir-faire-là.

Cet amour pour la région

Cet amour pour la région et sa culture vit dans la salle du restaurant et se déploie au fur et à mesure dans tous les autres lieux qui composent La Butte : l’hôtel, la brasserie, la boulangerie, l’espace de soins, … à travers des œuvres d’art qui rappellent les cordages, le maillage, des luminaires inspirés par les paniers des pêcheurs, des piètements de table enroulés d’un boot, on décline les matières naturelles de la région : le chanvre et le lin.

Également des sculptures totem, ce sont nos petits esprits vivants, qui incarnent ce Finistère ancestral, celui des menhirs, des roches gravées, des sites magiques qui jalonnent la côte des légendes toute proche.

L'Art

Amélie du Chalard, experte en œuvre d’art, a immédiatement saisit cet état d’esprit. Grâce aux artistes qu’elle nous a présentées, nous avons ponctué la salle et les autres espaces de l’établissement, de cette poésie visuelle nécessaire pour mieux comprendre le monde et qu’aucun mot ne saurait traduire.

L'Art

Amélie du Chalard, experte en œuvre d’art, a immédiatement saisit cet état d’esprit. Grâce aux artistes qu’elle nous a présentées, nous avons ponctué la salle et les autres espaces de l’établissement, de cette poésie visuelle nécessaire pour mieux comprendre le monde et qu’aucun mot ne saurait traduire.